mardi 27 mars 2007

Rethel (Ardennes) - Espace Louis Jouvet 20H30 Entrée libre

il court, il court le métrage - 1ère semaine du cinéma d’animation

  • Une nuit sur le Mont Chauve

    1933 / 35 mm / 9' / U.R.S.S

    La musique de Moussorgsky donne ici le rythme à une suite de visions et de métamorphoses fantastiques sur le thème du sabbat

    Le premier film qu’Alexeïeff et Parker réalisèrent sur leur nouvelle invention : l’écran d’épingles, conçu pour créer la technique dite de "gravure animée" : sur un panneau vertical sont fixées des milliers d’épingles qui peuvent être enfoncées ou retirées à volonté et sur lesquelles est projetée une lumière rasante. La finesse des jeux de clairs-obscurs ainsi obtenue donne parfois un réalisme quasi photographique aux images de ce film désormais considéré comme un des grands classiques de l’animation expérimentale. Ce travail titanesque poursuivi tout au long de sa vie par Alexeieff, souvent dans une grande misère, est en effet d’une immense beauté.

  • Le secret du grillon (Taïna zapetchnogo svertchka )

    1977 / 35 mm / 17' / Russie / Couleur / Noir & Blanc

    Enfance musicale de Mozart, promenant son génie de cour royale en cour impériale sous la direction attentive de son père et la protection d’un grillon musicien...

  • Le Hérisson dans le brouillard

    1975 / 35 mm / 12' / Russie / Couleur

    Un petit hérisson part chez son ami l’ours avec qui il doit goûter, mais en route se perd dans le brouillard. La forêt lui semble tout à coup étrange, mystérieuse ; il y croisera un éléphant, mais aussi un curieux cheval blanc, avant de retrouver son ami pour compter les étoiles.

    Production : Soyouzmoultfilm

    • Youri Norstein

    • Sergei Kozlov

    • Alexandre Zhukovskiy

    • Boris Filchikov

    • Nadezhda Treshcheva

    • Mikhail Meerovich

    • Youri Norstein

  • Le Conte des contes

    1979 / 35 mm / 26' / U.R.S.S / Couleur

    A partir d’une comptine pour enfants très populaire en Russie, les souvenirs et les images enfouies de la vie d’un artiste…

    Né en 1941 en Ukraine, Youri Norstein est dessinateur et peintre animateur au studio d’animation Soyouzmoultfilm de Moscou où il participe à la réalisation d’une soixantaine de films courts entre 1961 et 1968 avant d’entreprendre son oeuvre propre. Aprés les ébauches que sont 25 octobre et La bataille de Keryenetz, il crée avec son épouse Franzeska Iarboussova, sa soeur d’âme, un univers où l’émerveillement du temps, grâce à la mémoire, retrouvé est inséparable d’un vécu mélancolique de notre condition humaine. Les fables que sont La renarde et le lièvre (1973), Le héron et la cigogne (1974), Le hérisson dans le brouillard (1975), Le conte des contes (1979), Le manteau, d’après Gogol (2004) en font l’un des maîtres de l’animation russe. D’une ampleur mystique et considéré comme l’un des chefs d’œuvres du cinéma, Le conte des contes a d’ailleurs été désigné comme le meilleur film d’animation de tous les temps lors des Olympiades de l’animation à Los Angeles en 1984.

    • Youri Norstein

    • Francesca Iarboussova, Youri Norstein

  • Le Vieil homme et la mer

    1999 / 35 mm / 22' / Russie, Canada, Japon / Couleur

    Le vieux pêcheur Santiago n’a rien pêché depuis 80 jours. Il laisse seul quelques jours son fils pour se diriger vers les eaux profondes et tumultueuses du Gulf Stream, où il découvre un immense espadon. Commence alors un terrible et palpitant duel entre l’homme et le poisson... Un très beau récit, simple et émouvant à la fois. Avec une maîtrise technique spectaculaire, Alexander Petrov a peint durant trois ans avec ses doigts les 29.000 plaques de verre qui font de ce court métrage un chef d’œuvre de l’animation.

    Né en 1957, Alexander Petrov s’essaie à diverses techniques comme les marionnettes, le sable ou le dessin animés. Sa méthode actuelle privilégie la peinture avec laquelle il réalise successivement La vache (1989) d’après Andreï Platonov, Le rêve d’un homme ridicule (1992), d’après Fédor Dostoïevski, La sirène (1996), Le vieil homme et la mer (1999) et Mon amour (2006), son dernier chef d’œuvre.

    • Alexandre Petrov

    • Alexandre Petrov

    • Serguei Rechetnikoff

    • Denis L. Chartrand, Normand Roger

    • Alexandre Petrov